L’organisme Dans la rue, qui vient en aide aux jeunes sans-abri, est plus que jamais déterminé à poursuivre l’œuvre de son fondateur, le père Emmett Johns « Pops ». Il lance ainsi sa campagne de financement du printemps sous le thème « Chacun de nous est un héritier de Pops ». Célébrant son 30e anniversaire cette année, Dans la rue se tourne vers l’avenir afin de renforcer ses actions pour les jeunes en difficulté.

Avec cette campagne, l’organisme s’est donné l’objectif d’amasser 500 000 $, qui serviront à bonifier les services et programmes offerts aux jeunes. De plus, à l’occasion de son trentième anniversaire, Dans la rue souhaite faire l’acquisition d’une toute nouvelle Roulotte devenue l’emblème de l’organisme, de même qu’un fort symbole montréalais.

30 ans à améliorer la qualité de vie des jeunes
Financé à 95 % par des dons privés, Dans la rue propose une démarche intégrée pour répondre aux situations complexes des jeunes itinérants. L’approche multifacette de l’organisme permet d’aider les jeunes dans toutes les sphères de leur vie pour les aider à sortir définitivement de la rue. Avec son Bunker (abri d’urgence) ouvert 365 nuits par année, son Centre de jour, sa Roulotte qui sillonne les rues du centre-ville, ses 17 unités de logement avec soutien communautaire et son service à la famille, Dans la rue continue sans relâche de venir en aide aux jeunes dans le besoin.

« En cette année anniversaire, nous voulons mettre l’accent sur le grand potentiel des jeunes à qui nous venons en aide. Les projets développés dans le cadre du 30e, de même que nos efforts de financement, salueront leur courage, mais surtout leurs accomplissements et réussites. Il est important pour nous de perpétuer le message d’espoir de Pops qui a toujours cru en tous les jeunes », souligne Étienne Lalonde, directeur principal, développement et communications à Dans la rue.

Dans la rue en chiffres en 2017

  • 182 000 hot-dogs distribués à la Roulotte
  • 21 220 visites de jeunes au Centre de jour
  • 4 307 rencontres d’aide avec des intervenants
  • 2 471 nuits en hébergement d’urgence
  • 171 jeunes sur des programmes d’employabilité
  • 37 jeunes inscrits à l’école Emmett Johns