Améliorer sa santé physique et mentale

Santé physique :

Les jeunes sans‑abri ou en situation précaire font face à d’importants problèmes de santé physique et mentale : maladies infectieuses, engelures, hypothermie, dépression, schizoph­rénie et trouble de la personnalité en sont quelques exemples. Ces jeunes n’ont pas accès aux services nécessaires pour améliorer leur situation.

Dans la rue offre les services d’une infirmière qui procure des soins et des références cinq jours par semaine. Elle joue un rôle clé dans l’orientation des interventions vers les trois grandes sphères : le jeune, le réseau de la santé et la communauté. L’infirmière travaille également en étroite collaboration avec les intervenants et les autres professionnels de la santé, créant des ponts avec les omnipraticiens, les spécialistes, les équipes de soins des CSSS, ainsi que les autres organismes communautaires.

infirmiere_2016

Santé mentale :

La présence d’intervenants et de deux psychologues très vigilants sur l’état de santé mentale des jeunes joue un rôle majeur et leur permet d’être orientés vers les bonnes ressources.

Le rôle des psychologues est de soutenir les équipes d’intervenants dans la réflexion, l’analyse des situations, la résolution des impasses et l’élaboration de plans d’intervention.  Ils rencontrent également les jeunes pour « réfléchir ensemble » à leur situation, leurs difficultés, leurs désirs et leurs projets afin de trouver des solutions.

Un partenariat solide existe avec la clinique Jeunes adultes psychotiques (JAP) de l’hôpital Notre-Dame et l’équipe d’intervention intensive de proximité (ÉQIIP SOL) du Centre hospitalier universitaire de Montréal (CHUM).

Santé mentale